TECHTOOL, NORTON ET DISKWARRIOR

TECHTOOL, NORTON ET DISKWARRIOR

Résumé pour ceux qui sont pressés :

Ce serait vraîment très sympa si les utilitaires de réparation OSX pouvaient avoir tous le même avis sur l’état d’un même disque.

Pour ceux qui veulent plus de détails :

Dans le courrier des lecteurs d’un magazine spécialisé en Mac, Le Rédacteur en chef, répondait à un lecteur qui s’inquiétait du sérieux des utilitaires de réparation des disques durs sous OSX.

Le rédacteur disait : “les développeurs de Norton, Techtool, Diskwarrior sont parmi ceux qui connaissent le mieux l’architecture des disques”. Ca, c’est une bonne nouvelle !
Toujours dans sa réponse et un peu plus loin : “il est clair que parfois ces logiciels ont des ratés et que ça ne remet nullement en cause leur utilité…”
Excusez-moi , mais moi ça m’affole complètement de confier la pérennité de mes datas à un utilitaire qui aurait des ratés !

Je ne lui en veux pas du tout , mais en bon cartésien que je suis (ce qui marche est bon, ce qui ne marche pas ne l’est pas) vous vous doutez que je ne partage pas du tout son opinion.

Ils ont, chez MacOS Assistance, tous les utilitaires cités (avec les licences correspondantes pour les suspicieux) et à l’utilisation, nous sommes bien obligés de constater les choses suivantes :

Tous les disques durs internes, IDE ou Serial ATA (sur cartes PCI), et plus particulièrement ceux dans les boîtiers firewire , à la moindre écriture un peu soutenue, même un malheureux giga, présentent des problèmes perçus de façon totalement différentes par les utilitaires cités ci-dessus, l’un réparant souvent un truc que l’autre n’avait pas vu.
Lancez par exemple Techtool pro, il va systématiquement vous trouver des différences dans les nœuds libres et occupés, réparez, lancez ensuite Disk Warrior, il va vous trouver autre chose… étonnant non ? Ceci est valable aussi avec Norton, mais ça ce n’est pas un scoop, tout le monde le savait. Le plus difficile d’ailleurs avec Norton n’est pas de réparer le disque c’est de l’installer car il faut le désinstaller avant et ça, c’est encore pire… mais ça tout le monde le savait aussi.

Quant à l’outil disque dur d’Apple, c’est le moins contrariant car il ne trouve jamais rien, sauf quand c’est très grave et il annonce la couleur : “je ne peux rien faire, sauvegardez et sauvez vous en courant” …
Alors à qui se fier ? je n’en sais rien, mais il est insupportable pour des professionnels de la réparation comme MacOS Assistance, d’avoir payé des licences pour rendre à leurs clients des disques qui, s’ils sont vérifiés par plusieurs utilitaires différents, présentent tous des problèmes et surtout, tous des problèmes différents.

Alors attention à vos medias, car même s’il arrive de temps en temps qu’un disque sorte indemne d’une confrontation avec l’un de ces utilitaires, l’équipe de MacOS Assistance a testé et re-testé dans tous les sens, à maintes reprises, sur plusieurs postes, chez eux et chez des clients, j’en ai été le témoin. Et, tout comme le Canard Enchaîné, quand ils annoncent quelque-chose, “ils sont blindés”de tous les cotés.

Autre chose, aucun des éditeurs n’a jugé bon de créer un fichier d’annulation (vous savez, la déréparation en cas d’incident), pire Norton a supprimé celui de l’OS9, le fameux “undo” ou “annulation”.
Quant à la défragmentation, Disk Warrior l’a supprimée, comme ça ils sont tranquilles, et si vous lancez la défrag Techtool sur un disque de 120 gigas vous pouvez partir en week-end !

Bon sang, on ne demande pas la lune, simplement de pouvoir copier quelques données sans avoir l’impression d’endommager nos disques…

Ce document est la propriété de macosassistance.com et de l’auteur. Toute copie ou modification,
intégrale ou partielle, sans le consentement écrit de Macosassistance.com et de l’auteur est illicite.

Je confirme que l’esprit tant revendiqué par Apple existe bien dans ce bas monde …

 

Eric Piedfer Quêney
e.piedfer@free.fr

Numéro d'urgence

Assistance - Dépannage

0 832 852 654